Bloc de navigation Accueil Retour à la page précédemment affichée Titre de la page La pointe de Casse-Caillou

Bourg-de-Batz — La pointe de Casse-Caillou au début du xxe siècle

Aller en haut de page

Casse-Caillou

La pointe de Casse-Caillou ferme l'extrémité sud de la plage Valentin et la protège en partie des tempêtes de suroît.

Son nom évoque le travail des carriers, un casse cailloux étant un tailleur de pierre dans le langage du bâtiment. Bien que les rochers dans cette partie de la côte portent la trace de coupes subies, ils ont été moins exploités que dans bien d'autres lieux.

Il serait surprenant que d'importantes extractions de pierres aient été entreprises en ce lieu : des dunes de sable, cou­vertes d'une herbe rase, entouraient cette pointe sur des centaines de mètres ; jusqu'au début du xxe siècle aucun chemin n'y menait. Dans de telles conditions, acheminer de lourds convois était une gageure.

En revanche, une carte datée de 1764 nomme la pointe Cascaleau et elle est encore appelée Cascaillo sur une carte postale du début du xxe siècle que nous présentons par ailleurs.

Sans doute Cascaleau a-t-il été déformé en Casse-Cailloux.

En mai 1917, un cargo américain arrivant à Saint-Nazaire — port principal de débarquement pour les Américains lors de la Première Guerre mondiale — fut torpillé par un sous-marin allemand et s'échoua sur les rochers de Casse-Caillou.

Petite plage pleine de charme quand le temps est calme, elle offre un spectacle tourmenté lorsque les vagues, poussées par la tempête, déferlent et se fracassent sur les rochers en formant des champs d'écume.

1er novembre 2017

Réglage zoom : touches déplacement du curseur :  facteur d’agrandissement :   augmente,   diminue ;
taille de la vignette :   diminue,   augmente

Image de la pointe de Casse-Caillou Image de la pointe de Casse-Caillou

Lieux-dits

-  © Jean-François Caillet 2008-2018  - 

www.bourg-de-batz.fr
V1.1 - 3/10/2018 - 16:24:36