Bloc de navigation Accueil Retour à la page précédemment affichée Le Bourg de Batz aux XIXe et XXe siècles

Petite histoire de Bourg-de-Batz à la fin du xixe et au début du xxe

Visiteur, bonjour... 

La Plage à l’heure du bain.

A l'heure du Bain.
Collection personnelle

C'est en me promenant sur la côte de Batz-sur-Mer1, près du Village noir, à la fin des années 1990, que me revint le nom de l'une des villas devant laquelle j'étais passé bien des fois, pendant les vacances, lorsque j'étais enfant : Ker Léon.

La plaque portant le nom de la maison avait disparu, comme beaucoup d'autres et l'idée me vint de chercher à retrouver ces noms.

Un plan dressé par les Allemands pendant la guerre 39-45 et visible au Musée du Grand Blockhaus, mes souvenirs consolidés par ceux de quelques amis, me permirent de réaliser une présentation de ces noms sur une vue aérienne de 1964.

La Rue des Étaux.

La Rue des Étaux.
Collection personnelle

De fil en aiguille, l'idée me vint de chercher l'origine de ces noms de villas, souvent des prénoms. La recherche déboucha sur l'histoire de leur construction, qui déborda sur l'histoire de leur constructeur.

Les cartes postales anciennes étant une source d'information sur l'ordre d'apparition des chalets, une collection commença, qui elle aussi déborda rapidement sur les monuments et le folklore de Bourg-de-Batz.

Enfin, Gallica, les archives communales et les archives numérisées de la Loire-Atlantique se révélèrent une source inépuisable de documentation. Restaient les textes à bichonner, Marie-Paule s'en est chargée, mais il ne faut pas le dire...

Quelques «étrangers2» précurseurs ou promoteurs du tourisme à Batz, se détachèrent, tels Célestin Pavec qui fit construire le premier chalet de villégiature, Louis Killian dit Valentin, qui fit connaître la plage de la Barrière, le couple Boju qui entreprit l'aménagement de la plage Valentin et la valorisation des dunes, ou le couple Vaucourt-Singer qui se consacra à la commune pendant les premières décennies du xxe siècle.

C'est une partie de cet ensemble, appelé à évoluer au fil du temps et de nos découvertes, que j'ai rassemblée dans ce site. Nous avons sans nul doute commis des erreurs, laissé des vides et nous serons heureux de les évoquer avec vous.


Quant à Ker Léon, départ de toutes ces recherches... j'ignore toujours l'origine de son nom !

2 octobre 2016



Notes :
1. Le « z » est muet, prononcer Ba-sur-Mer pour être couleur locale.

2. Terme sous lequel les habitants de Batz désignaient les premiers «baigneurs».

Copyright © Jean-François Caillet
Tous droits réservés

www.bourg-de-batz.fr
V1.0 - 11/11/2016 - 0:06:08